Une mexicaine asiatique

Par défaut

On va pas se mentir, je suis très bien enfermé devant mon PC. Aujourd’hui je suis sorti avec une amie, et on a discuté. Mais c’est pas ça l’intérêt. L’intérêt c’est qu’au lieu de ne rien faire devant mon ordi, je n’ai rien fait dans l’herbe. Aucune différence vous dites ? Vous allez voir la raison que vous avez tort (oui cette phrase n’a aucun sens).

Déjà cette personne m’a appris quelque chose: on ne peut pas prévoir ce qu’il se passe dehors. Dans le monde non virtuel, en informatique, tout n’est que binaire – 1 c’est allumé, 0 c’est éteint. Dans le vrai monde les paramètres sont infinis, imprévisibles. Pouvons nous prévoir qu’une feuille tomberait à cet endroit précis ? Evidemment que oui, mais pas sans établir de scientifisation de l’environnement ce qui à mon échelle de simple personne, vivant le phénomène, ne peut être analysé.

Du coup, avec le fait de pouvoir tout appréhender on se met dans le confort. A travers un écran rien ne peut m’atteindre, je suis maître de mon monde et personne ne peut m’en déloger sans confrontation directe.

Sans cette puissance virtuelle, nous sommes certes plus vulnérables, mais si on arrive à ressentir le même euh… sentiment, le mérite n’en est que plus grand, et le sentiment de pouvoir n’est pas réduit à notre propre monde. Non. Il est élargi au Monde.

 

Merci de m’avoir ouvert les yeux.

 

Allez Bisou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s