Un moine fugitif.

Par défaut

Bonjour bonjour !

Oui c’est vrai que j’ai pas été très présent ces derniers temps. Je ne m’en excuse pas, je suis ici pour moi pas pour vous (boum chakalaka). Nan c’est juste que je n’en ressentais pas le besoin. Maintenant ? Un peu, plus qu’avant j’ai envie de dire.

L’année scolaire est bientôt finie, encore un petit mois et tout cette ambiance que je commence à supporter de moins en moins va disparaître (sparaître). Ce qui est une bonne chose car si je n’exprime pas mes tensions elles s’expriment à travers une sorte de colère facétieuse, dans le genre ou je suis très irritable et où je suis obligé de me faire violence pour me calmer et ne pas insulter les pauvres personnes qui acceptent de me parler ^^.

Néanmoins (comme Voldemort), Je ne remercierais jamais assez ces personnes qui acceptent quand je leur parle d’une manière assez peu amicale, et qui me pardonnent ensuite. U da real mvp.

Bref je suis posé avec une tisane en écrivant ces lignes (dans quelques années espérons que ce soit un whisky hors de prix), et je me pose des questions : Suis-je dans le bon chemin qui risque de me convenir ? Et si un autre m’avait apporté tout ce que je n’ai pas encore eu le temps de désirer ? Y a t’il une timeline dans laquelle je fais les bons choix ? Pourquoi cette fille tient tant à moi et pourquoi je tiens tant à elle ? (il faut de la romance un petit peu)

Pour être honnête, je ne veux pas connaître les réponses, en tant qu’amateur de série j’aime assez peu les spoils vous savez. Mais c’est surtout que les connaître me donneront encore moins de liberté, et même en faisant semblant, comme beaucoup de personnes, dont : « Oui mais moi je contrôle ma vie tu vois… » devient leur phrase fétiche, je ne veux pas m’inscrire dans quelque chose, et pourtant c’est ce que font ces gens en disant cette phrase et c’est également ce que je suis en train de faire. Alors oui évidemment tout le monde (un grand nombre de personne) angoisse sur leur futur, je n’angoisse pas, enfin je crois… Après une angoisse c’est une anxiété née du sentiment d’une menace imminente mais vague, alors même si comme disent certains philosophent cela permet de saisir la réalité du monde, ainsi que la sienne propre, je ne pense pas vouloir connaître ces réalités.

Toutes ces phrases inutiles et beaucoup trop longues pour être lues à voix haute pour dire que peu importe son âge, nous ne sommes jamais sûr de rien et que seulement peu d’entre nous ont le vrai courage d’affronter les défis réels, les choix et les inquiétudes que nous réserve la vie.

Allez Bisou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s